mardi 25 novembre 2014

Dans les coulisses de RFI

J'ai profité d'une petite visite à RFI pour glâner quelques infos et photos. Résumé sur un petit storify :

samedi 10 mai 2014

Des nouvelles de #CaféOS

Retrouvez tous les détails du débat Open Science #CaféOS sur le storify de l'évènement (ci-dessous) ou . Et sur le site de l'Inria-Lille.


lundi 27 janvier 2014

#CaféOS Autour de l'Open Science

En avril, j'organise avec @NadègeJoly, un café scientifique autour de l'Open Science à Lille. Pour en savoir plus : http://cafe-openscience.blogspot.fr 

lundi 16 décembre 2013

Les journalistes tirent les ficelles

Dans le numéro de décembre de TGV magazine (n°160), Sarah Lemelle interview Romain Duris. L'acteur a un gros à priori (légitime ?) sur le métier de journaliste. L'auteur de l'article a décidé d'en rendre compte et d'éviter de s'inscrire dans la lignée des journalistes qui auraient déformé les propos de la star.

Dans quelle mesure, le journaliste doit-il expliquer à son interviewé l'utilisation qui sera faite de ses propos ? Combien d'interviewés savent qu'un journaliste a pour habitude de reformuler les questions pour son article et de modifier l'ordre des réponses ? Combien savent que le but de ces reformulations est de produire un texte lisible et intéressant et non pas de trahir la pensée de l'interviewé ? Combien de journalistes trahissent intentionnellement ou non les réponses données ?

Morceaux choisis 

Quelle sorte de « talent » faut-il pour vous interviewer ?
Sans vouloir vous mettre la pression, je trouve, en général, les interviews mal écrites. Je ne sais pas si l'exercice est particulièrement difficile —je ne l'ai jamais pratiqué —, mais souvent le résultat est limite. Je ne reconnais que trop rarement mes propos dans la retranscription. 

Et aujourd'hui, avec l'expérience, comment ça se passe ? 
Je connais vos ficelles, à vous, journalistes... J'essaie d'ouvrir un peu la porte quand j'ai envie de me dévoiler, et je la referme quand il faut.

Alors pourquoi avoir demandé à relire cette interview avant sa parution ? Par peur ?
Quand je trouve, dans une interview, une phrase que je n'ai pas dite ou qui a été transformée, que puis-je y faire ? On répond à des questions précises que les journalistes ne retranscrivent pas forcément, et on se retrouve à avoir l'air ridicule... Voilà, ce n'est pas plus grave que ça. Mais je ne voudrais pas que les voyageurs du TGV soient dupés !

mercredi 20 novembre 2013

Le journalisme peut être court et poétique

Depuis peu, le livre de Baptiste est dans les bacs.
Et non ! Ce n'est pas un copié-collé du site.
Alors voilà, Tweeter m'a amené sur ce site http://www.alorsvoila.com, C'était un piège ! Depuis trois jours, je ne peux m'empêcher de passer chaque instant libre à parcourir les posts de BB alias Baptiste, interne (docteur maintenant). Il y raconte des anecdotes sur son métier de soignant. Surtout, il montre la réalité d'une profession mal connue. Encore plus important, il dévoile l'humanité qui y opère. Parfois c'est beau, parfois c'est drôle, parfois c'est triste, parfois c'est salaud.

Ce gars, il écrit VRAIMENT bien. Ce n'est pas du journalisme mais ça pourrait. Des journaux ne se sont pas privés : Huffington Post

Chaque article a une attaque et une chute. Chaque article va à l'essentiel. Il n'y a pas un mot de trop, comme on dit il n'y a pas de gras. On devrait faire un régime à base d'alors voilà.
Il y a les choses vues. Chaque patient a sa personnalité, on les imagine. On est avec eux dans l'hôpital. C'est la première fois que je suis contente d'être à l'hôpital. Le style est court et dynamique. Il est aussi poétique. Depuis quand un médecin écrit aussi bien ?


La réponse du mercredi : Qui est-ce ?

Qui est Tersicoccus phoenicis ?

(Crédit: NASA/JPL-Caltech)

C'est une nouvelle bactérie, nouvelle espèce, nouveau genre, découverte par des chercheurs dans deux salles d'assemblage d'équipements spatiaux (satellites, fusées). Au centre spatial Kennedy en Floride ainsi qu'à Kourou, centre spatial de l'ESA (agence spatiale européenne) en Guyane. Ces salles font l'objet d'un protocole d'hygiène drastique afin d'éviter que les astronomes soient contaminés en vol. Il s'agit aussi d'éviter la contamination de l'Espace et des échantillons ramenés sur Terre. Tersicoccus Phoenicis n'a pour l'instant était observée nulle part ailleurs. C'est le milieu très pauvres en bactéries de ces salles qui a permis de la mettre en évidence. Elle mesure 0,001 mm et a besoin de très peu de nutriment pour vivre. Les chercheurs l'étudient avec attention afin d'améliorer les protocoles d'hygiènes des agences spatiales.

+ d'infos :



lundi 18 novembre 2013

L'actu du lundi : Qui est-ce ?

Qui est Tersicoccus phoenicis ? Indice, elle a la forme d’une baie.
J'attends vos réponses (désespérément) dans les com'. Je lève le mystère mercredi à 8h.

mercredi 13 novembre 2013

La réponse du mercredi : Fossile


Un très vieux fossile d'insectes a été découvert récemment. Ces derniers étaient très occupés.
Que faisaient-ils ? De quels insectes s'agit-il ? Où a-t-on retrouvé le fossile ?  Que nous apprend-il ?
Image credit: Li S et al.
image artistique Image credit: Li S et al.


C'est un fossile d'environ 165 millions d'années qui a été retrouvé à Daohugou, un village du nord-est de la Chine. Il bat le record du plus ancien fossile emprisonnant des insectes en train de copuler. Deux cercopes (Anthoscytina perpetua ou froghoppers en anglais) étaient en effet en plein accouplement quand un événement (une éruption ?) les a enlacé pour toujours. 
Les scientifiques à l'origine de la publication affirment que les fossiles d'insectes dans cette position sont rares et que dans le cas présent on peut conclure que la position d'accouplement  des "froghoppers" n'a pas évolué depuis 165 millions d'années.
Qui sont les cercopes ?  et là 




En savoir plus sur le fossile :
sur maxiscience en français mais pas terrible
et sur radio-canada un peu mieux



lundi 11 novembre 2013

L'actu du lundi : Fossile

Un très vieux fossile d'insectes a été découvert récemment. Ces derniers étaient très occupés.
Que faisaient-ils ? De quels insectes s'agit-il ? Où a-t-on retrouvé le fossile ?  Que nous apprend-il ?

Le moustique de Jurassic park

A vos claviers ! La réponse Mercredi comme d'habitude.